Réseau et normalisation sociale SA8000

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 2884 (1 par jour)
A jour

Réseau et normalisation sociale SA8000



De plus en plus fréquemment les DRH se retrouvent interpellés par leur Direction Générale qui leur pose la/les question(s)…

- "Sommes-nous conformes aux règles de Responsabilité Sociale ?

  • Que nous manque-t-il ?
  • Que faut-il faire pour satisfaire aux exigences de notre plus gros client ?
  • Savez-vous si la certification ISO suffit pour répondre à ces exigences sociales ?
  • Qui est capable de nous certifier socialement ? etc.".

Bien sûr, la réponse justifiée et documentée (voire chiffrée) est à remettre pour hier.

Comment se fait-il que votre organisme certificateur ISO ne soit pas si empressé à vous répondre avec plus de précision ? Qui peut vous apporter un rayon de lumière par des informations de première main ?

L’avantage du réseau informatisé est de permettre cette connexion qui apportera l’information disponible et à jour.

Pourquoi ?
Tout simplement car nous nous trouvons à la conjonction de deux situations :

  • Une émergence de sensibilisation à la conformité sociale et à la certification sociale (notamment en ce qui concerne la norme sociale SA8000).
  • De plus en plus d’entreprises qui se mobilisent dans cette voie et donc qui acquièrent des informations utiles… tout en étant prêtes à partager leur connaissance.

Il existe, et va exister de plus en plus, des auditeurs sociaux à la norme SA8000 capables d’accompagner les DRH dans leur réflexion en la matière et vers une démarche de certification.

Ces auditeurs sont eux-mêmes reliés entre eux par le biais d’un réseau sur le web qui dépasse les frontières nationales. Interessant, car pour l’entreprise Multinationale, ou la PME, ayant des relations commerciales et/ou industrielles à l’étranger, en savoir plus sur le sujet de façon locale, peut devenir un sacré avantage concurrentiel.

Qu’est-ce que le réseau peut amener aux DRH connectés ?

  • En ce qui concerne les processus de mise en conformité avec les exigences de la norme SA8000 ou de certification à cette norme :
  • par où commencer ? Des informations pratiques y seront puisées.
  • comment procéder ? La démarche paraîtra d’autant plus simples que nos DRH pourront y puiser des infos, des avis d’opérationnels… et également de DRH déjà engagés dans la démarche.
  • vers qui se tourner pour officialiser une demande ? Le choix se fera également au travers des divers sites consacrés au problème.
  • combien çà coûte ? combien de temps cela va-t-il prendre ? quelles seront les contraintes à venir ? etc.
  • En ce qui concerne le partage d’informations :
  • « Heureux qui comme Ulysse… » sait voyager sur la toile et butiner. Le partage d’informations enrichit et ouvre des perspectives de solutions innovantes et insoupçonnées.
  • Il se partage des façons de faire en terme d’audit social, ce qui se contrôle en priorité, en quoi un Manuel de procédures sociales peut constituer le sésame de la conformité sociale ou… le gouffre de non conformités majeures.

Il existe au sein de SAI (Social Accountability International = propriétaire de la norme SA8000) la capacité de se connecter au réseau d’entreprises membres du programme SA8000 et de bénéficier de leur aide désintéressée. Conseils, tuyaux, expériences, etc.

… Mais parfois, certains peuvent se poser la question :
« Mais pourquoi vais-je partager mon savoir (et savoir-faire) avec d’autres ? Quel est mon intérêt ? Ne vais-je pas perdre de mon pouvoir en disséminant ainsi l’information que je détients ? etc. »

Libre à eux ! Mais, la seule réponse à leur faire est de les renvoyer à cette réalité qu’est l’échange de l’information comme seule « voie vitale à la survie » de la compétence adaptée du DRH.

Ceux qui ont eu le « flair » de croire aux vertus du Knowledge Management, sauront apprécier la somme de gain de temps et d’efficacité que le partage d’information leur a apporté.

Bref, pour ceux qui ne souhaitent pas en savoir plus que leur quotidien… il n’est pas la peine de vouloir utiliser une quelconque connexion à un réseau de compétences… qu’apprendraient-il de plus qu’ils ne sachent déjà !
Ils ne rateront que l’opportunité de partager leur expérience et aussi du savoir faire des autres.

Voulez-vous savoir quelque chose à mon sujet ?
J’utilise également le réseau et chaque fois que j’apporte un avis à mes semblables, je m’enrichis de leur problématique.

A bientôt

le 24 mars 2005 par Gabriel Lévy-Bencheton
modifie le 27 juillet 2009