Qui trop embrasse, mal étreint… Quand Google trouve la faille de Facebook

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 4953 (6 par jour)
Info Vie Mon Réseau N°796-2081

Qui trop embrasse, mal étreint… Quand Google trouve la faille de Facebook

Commentaires

Dans un topo "Nouvelle tentative de Google pour contrer Facebook sur les réseaux sociaux, le journal Les Echos (mais voir aussi La Tribune) évoque la dernière initiative de Google… baptisée « Google + » qui mérite de s’y arrêter.

  • Facebook est gros, veut le devenir de plus en plus… et a montré de nombreuses failles de sécurité et de confidentialité sur les données personnelles des internautes.
  • Facebook poursuit sa croissance en organisant de façon systématisée le partage par défaut de toutes les informations d’un internaute avec son cercle de contacts (amis, connaissances, relations professionnelles). Comme l’écrit La Tribune « du coup, la moindre prise de parole devient un exercice de rhétorique ». Résultat : nous partageons moins.
  • Moins partager… voici le sésame… contraire à la stratégie de Facebook… Ironie du sort que cela soit la Googleisation mania qui puisse y conduire…
  • Google + propose au fond la segmentation de ses réseaux, de ses relations… en permettant à l’utilisateur de mieux contrôler le partage de ses informations, la création de plusieurs cercles d’internautes indépendants les uns des autres… avec différentes fonctionnalités facilitant la communication. Une interconnexion réservée et éclairée en somme.
  • Ceci est dans la ligne des micro éco-systèmes qui ne peuvent que se déployer de plus en plus tant le partage à tous crins, la transparence, l’exposition de soi… détruisent par leur banalité et le voyeurisme associé, les sollicitations en tout genre, la qualité quant ce n’est pas la fiabilité des informations.
  • Le schéma d’accueil de Google + est en lui-même révélateur… ce n’est pas un ou plusieurs ronds… mais des symboles initiateurs de cheminements…
    Les ronds n’apparaissent qu’en second tempo sur la page de connexion… Les cercles reviennent à des fondamentaux de bons sens « Dans la vie, on ne partage pas n’importe quoi avec n’importe qui ».
  • Google se permet même de vous dire « Nous souhaitons faire évoluer le partage en ligne pour qu’il soit aussi naturel, riche et nuancé que nos interactions dans la « vie réelle » » par la voix de Vic Gundotra, senior vice président !
  • En résumé, ce n’est plus le « ami/ami » pour le principe, panurgien à tout-va des réseaux sociaux de la première génération… « c’est le ami / ami éclairé et réservé »… de la maturité des réseaux sociaux de la seconde génération davantage porteur de valeurs, de respect de l’autre et de réflexion Cf la page de présentation ou encore le propos de Vic Gundotra, Senior Vice President, Engineering. Sur ce point, F.Cavazza indique « Google+ n’est résolument pas un réseau social, c’est la couche sociale qui va servir à unifier l’ensemble des fonctionnalités de Google » . A lire aussi Owni de P.Ropert, l’analyse Qui peut le Google +, peut le moins. La segmentation des contacts devenant une nouvelle tendance dans les réseaux sociaux dits professionnels cf BeKnown, c’est quoi ? lancé par Monster.
  • On se rapproche davantage avec Google + des modalités des réseaux communautaires reposant avant tout sur l’empathie.

 
A suivre avec attention, pour voir si ce léger décalage malin, exploitant le talon d’Achille de Facebook et autres réseaux sociaux classiques, se révèle prometteur. Tout dépendra sans doute de la politique comme de la pratique de confidentialité de Google.



Lien proposé : Nouvelle tentative de Google pour contrer Facebook sur les réseaux sociaux

par Redaction Wirkers le 30 juin 2011
modifie le 5 juillet 2011
Suite à donner
    Laisser un commentaire