Path, 50 amis et puis c’est tout - Quand les réseaux sociaux se mettent à la diète… Minimalisme et Sobriété - Qui trop embrasse mal étreint.

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 7344 (4 par jour)
Info Vie Mon Réseau N°796-2152

Path, 50 amis et puis c’est tout - Quand les réseaux sociaux se mettent à la diète… Minimalisme et Sobriété - Qui trop embrasse mal étreint.

Commentaires

Voici le temps du « serrage » de ceinture pour tout le monde…
Les internautes redécouvrent les vertus de l’évidence : « qui trop embrasse mal étreint » .
Montaigne, au XVIe siècle, formulait la chose différemment : « Nous embrassons tout, mais nous n’estreignons que du vent ».

Path, 50 amis et puis c’est tout ; après Google + .
Finalement la concurrence est saine mais un peu pauvre sur les enjeuxIl suffit de prendre le contre-pied de l’existant ; en se situant à l’opposé des autres réseaux sociaux tels que Facebook, MySpace ou Twitter, qui jouent vertement sur l’augmentation du nombre de contacts pour favoriser la « cyber élévation sociale ».

Hier il fallait, pour être / exister, avoir un grand nombre d’amis, et ainsi, se donner l’illusion d’être plus gros que le boeuf… Aujourd’hui il suffit, pour s’affirmer / s’afficher, être d’une taille sinon fine, du moins gérable… et viser le minimalisme et la sobriété.

Mais de là à affirmer - Michel Levy-Provençal - « Comment Path a changé ma vie sur les réseaux sociaux »… il y a un fossé sauf à faire croire que les réseaux sociaux permettent simplement de redécouvrir la lune pour échapper au chaos numérique !

  • « Aujourd’hui, 5 ans plus tard, je n’utilise pas moins de 10 réseaux sociaux. Facebook, Foursquare, LinkedIn, Google+, Youtube, WordPress, Instagram, Flickr et Twitter. Chaque réseau social fournit tellement de couches différentes de contacts et de contenus que tout était devenu flou. J’avais accumulé des milliers de contacts sur chacun de ces réseaux au point que ma vie social digitale était devenu chaotique : je ne savais pas à qui je parlais et qui je lisais jusqu’à ce que … Path me montre le chemin. »

 
Pour le moins Mikiane a bien raison de conclure…

  • « La valeur des réseaux sociaux vient de la qualité des liens et non de leur quantité. »
  • “Une invitation à créer du sens plutôt que du bruit au sein de nos réseaux”.

 
Dans le relationnel pour avoir un peu de qualité… ce n’est à l’évidence pas la quantité qui compte… même si l’on veut faire plus « personnel » que « social ». On en revient donc à la segmentation des réseaux… une réalité vieille comme le monde…
Plutôt sain en définitive. Signe des temps d’une maturité des systèmes relationnels dans nos sociétés numériques ; après la déferlante tous azimuts des croyances, buzz en termes de quête du plus grand nombre comme signe d’identité et de reconnaissance…

Plus généralement, nombre de proverbes sont à méditer pour mieux situer les relations amis dans divers contextes de vie … Et ce ne sont pas les réseaux sociaux à plus ou moins 50 qui vont les démentir :

  • « Il n’est pire ennemi que ses proches » - Proverbe Français
  • « Aujourd’hui ami, demain ennemi » - Gruter 1610
  • « L’ami qui n’est ami que par intérêt deviendra un ennemi, à coup sûr » - Abu Shakour - Poète persan du Xe s.
  • « Ayez des ennemis ! Vos amis se lasseront de parler de vous ; vos ennemis, jamais ! » Pierre Veber
  • « Choisis tes ennemis ; mais laisse les amis te choisir » - André Gide

 
Au-delà de ces « nouvelles certitudes » d’usages des réseaux sociaux… reste la question importante de la capacité à tenir conversation… et là, c’est bien plus difficile ! Cf Vers un management de la conversation… Clic ou Déclic à la Tribune ?.



Lien proposé : Site de Path

par Redaction Wirkers le 1er janvier 2012
modifie le 4 janvier 2012
Suite à donner
    Mots clés
    Laisser un commentaire