Menaces sur les dividendes des opérateurs télécoms - Investissements Réseaux Fibres remis en question ?

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 3638 (6 par jour)
Info Vie Pro N°795-2149

Menaces sur les dividendes des opérateurs télécoms - Investissements Réseaux Fibres remis en question ?

Commentaires

L’article Menaces sur les dividendes des opérateurs télécoms se fait l’écho des difficultés des opérateurs télécoms européens.

  • Après Téléphonica, France Télécom, Deutsche Telekom et Telecom Italia vont ils suivre la décélération de l’espagnol,
  • Dividende de l’année 2012 sera inférieur aux engagements initiaux,
  • En cause pour Téléphonica une dette nette de 55 milliards d’euros,
  • La maturité des marchés européens [fixe et mobile] et l’impact négatif de la régulation ne permettent pas d’anticiper des taux de croissance significatifs des chiffres d’affaires et des profits du secteur,
  • Chez France télécom on s’interroge sur le fait de verser un dividende représentant plus de 11 % de la capitalisation boursière. « On ne peut pas vivre durablement avec un tel taux de rendement », lâche un dirigeant… D’ailleurs, ces promesses de dividendes, les investisseurs n’y croient plus et elle ne soutiennent plus le cours de l’action, qui a perdu 22 % en 2011.

 
Est-ce un tournant pénalisant encore plus le déploiement des réseaux fibres en France ?

Va-t-on voir prochainement les opérateurs de contenus numériques racheter les opérateurs réseaux en direct ou via la guerre des brevets… comme ce fut le cas pour Motorola par Google… ou les bruits envers le rachat de Rim Blackberry par Microsoft… ou Apple remportant une victoire clé contre HTC ?

A rapprocher de la récente décision de la Commission européenne souhaitant réduire le coût d’accès à la boucle locale payé par les opérateurs alternatifs aux opérateurs de réseaux : Fibre optique : la baisse de la rente ADSL voulue par Bruxelles rejetée par les opérateurs avec :

  • d’un côté les contre-feux mécanistes des opérateurs historiques : « baisse du prix du cuivre entraînera mécaniquement une baisse du cash-flow disponible et donc les investissements en infrastructures… »
  • de l’autre l’ambiguité de la Commision sur le maintien de « la motivation pour investir dans la fibre »

 
D’autres approches doivent alors être sérieusement explorer pour assurer le déploiement des réseaux numériques :



Lien proposé : Menaces sur les dividendes des opérateurs télécoms — Les Echos

par Redaction Wirkers le 21 décembre 2011
modifie le 21 décembre 2011
Suite à donner
    Laisser un commentaire