Les télétravailleurs indépendants doivent-ils faire la publicité de leur marque et de leur savoir-faire ?

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 2030 (1 par jour)
En débat

Les télétravailleurs indépendants doivent-ils faire la publicité de leur marque et de leur savoir-faire ?


On voit sans doute trop souvent, le télétravailleur indépendant comme un solitaire ou un petit groupe d’acteurs, arquebouté sur son marché, ses processus de productions ou de traitement d’informations… et sa clientèle fidèle…
Si nombre d’entre eux sont sur des segments de marchés très ciblés et localisés, cela n’empêche pas certains de vouloir prendre des parts de marchés, diversifier leur clientèle, élargir leur assise économique et financière.


Alors… à l’image des artisans / commerçants locaux doivent-ils rentrer dans le jeu publicitaire… ou rester dans la visibilité ici et là au gré des référencements d’annuaire professionnel sur le papier ou sur le web ?

Pour éclairer le sujet, quelques rappels sur la situation du marché publicitaire sur le net et sur le comportement actuel des annonceurs.

  • Internet est un media de masse : 30 millions d’internautes en France
  • Troisième support publicitaire devant la Radio
  • Les annonceurs communiquent moins sur leurs produits que sur leurs marques
  • Les annonceurs s’associent avec des sites thématiques pour rechercher davantage d’audience, en insérant des minis sites sur des expériences utilisateurs, du vécu autour du produit etc…
  • La marque détrône le produit
  • Les annonceurs déploient des plates-formes communautaires de contenus pour accroître l’audience.

Qu’en déduire ?

  • La plupart des télétravailleurs indépendants, n’ayant pas de marques, il leur faut davantage situer leur savoir-faire dans un contexte fortement concurrentiel ; puisqu’un client peut fort bien faire appel à un télétravailleur indépendant situé à l’autre bout de la planète !
  • Promouvoir la création de valeur externe pouvant s’opérer autour de leur strict savoir-faire. Cela sous-tend un vrai décentrement / décalage du discours promotionnel, apte à séduire le client.
  • Utiliser sans doute la « flopée » de réseaux sociaux - souvent simplement de mode- ; mais surtout se positionner sur des sites fortement thématiques… drainant de fait des internautes directement intéressés par le contact et l’identification de télétravailleurs.
Voir en ligne : Saisir les opportunités de Wirkers.info - Un bon exemple
le 23 mars 2010 par Redaction Wirkers
Mots clés associés