Le télétravail peut nuire à la créativité - Partager le pouvoir pour mieux se nourrir de la vitalité de l’individu - Dorothée BURKEL, DRH Google

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 4294 (7 par jour)
Info Vie Pro N°795-2136

Le télétravail peut nuire à la créativité - Partager le pouvoir pour mieux se nourrir de la vitalité de l’individu - Dorothée BURKEL, DRH Google

Commentaires

Dans une interview récente (oct 2011) par Marie-Madeleine Sève - Express Entreprise, Dorothée BURKEL DRH de Google pour l’Europe du Sud et de l’Est, l’Afrique et le Moyen Orient. livre « ses secrets » en neuf points clés. On notera la position claire vis à vis du télétravail (cf ci-dessous). A méditer par les managers d’organisations publiques et privées ; ou les promoteurs du télétravail pour bien recadrer le sujet au-delà du buzz ambiant.

Rappel : Google emploie 29 000 salariés dans le monde, dont 250 en France (bientôt 500). « Il faut accepter de perdre le contrôle pour gagner en puissance. Car il est difficile pour un individu d’être créatif lorsqu’il se sent bridé ! »

  • 1. Un recrutement partagé et diversifié. « Au moins un collaborateur, issu d’un autre service, mène un entretien individuel avec le postulant… croiser leurs regards sur un CV… priorité donnée à ceux qui ont prouvé une capacité à fonctionner … » en capillarité "…
  • 2. « Le projet 20% ». « Chacun, ingénieur développeur ou pas, a le droit d’user librement de 20% de son temps de travail pour creuser une idée personnelle, un projet original hors du » core business « et qui lui tient à coeur… on favorise sa créativité pour capitaliser dessus. »
  • 3. La culture beta. « Le droit à l’erreur est un principe. Et ça vaut pour tous les domaines. » On fait des paris. Il n’y a pas de pensée magique."
  • 4. La culture du débat. « Tous les vendredis, c’est le » Thanks Google It’s Friday « qui libère la parole »
  • 5. Les « peer reviews ». « Une fois par an, chacun est évalué par ses pairs et pas uniquement par son manager. »
  • 6. Les « peer bonus ». « Ils récompensent l’effort particulier d’un collègue - souvent sur les projets transversaux - en lui attribuant une somme d’argent » symbolique « (100 $). »
  • 7. Des bureaux partagés. « Personne n’est propriétaire de sa place. »
  • 8. Du design et des couleurs. « Dans les locaux, c’est le règne des sensations. Les couleurs sont partout, afin de rompre avec la monotonie des sites de travail ordinaires. »
  • 9. Des bols d’air. « Sortir de sa bulle… missions temporaires… une expérience exotique et familière… donne le goût de l’international… un déclic pour évoluer vers autre chose. »

Le télétravail peut nuire à la créativité
« Le credo de Google, c’est le travail en équipe, la souplesse, l’agilité, la force du réseau. On a observé que les innovations les plus riches naissent des rebonds en cascade sur les idées des uns et des autres en réunion ou dans des couloirs. Sur place on voit d’ailleurs surgir spontanément de mini groupes de gens issus de différents services qui font du brainstorming, ou planchent déjà sur une idée qui les passionnent. Sans aucune instruction. Pour moi, le télétravail ne favorise pas cette créativité. On essaie de limiter cet éloignement là car il est incompatible avec notre culture. »



Lien proposé : Les secrets de Dorothée Burkel, DRH chez Google, pour gérer ses équipes - Express Entreprise

par Redaction Wirkers le 7 novembre 2011
modifie le 7 novembre 2011
Suite à donner
    Laisser un commentaire