Le grand Bazar des Télécentres, Espaces Coworking, Bureaux du futur… Fracture numérique des usages et Ambiance lounge

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 10059 (5 par jour)
En débat

Le grand Bazar des Télécentres, Espaces Coworking, Bureaux du futur… Fracture numérique des usages et Ambiance lounge



En perspective, il s’agit de cerner le jeu possible des acteurs dans le déploiement des nouveaux lieux de la sociabilité numérique, pour en faciliter le repérage et l’usage par les nouveaux travailleurs.

  • Quelques constats
    • Localement après le relatif échec des premiers télécentres impulsés par la Datar, on voit refleurir de nouveaux projets sans doute davantage mûris et surtout dans un contexte numérique crédible. Même si le déploiement des accès adsl, 3G et autres technologies est loin de la performance dans les zones rurales, on peut comprendre les élus ruraux séduit par ces nouveaux investissements visibles, censés être porteur d’emplois et d’ancrage des populations au pays.
    • Une autre tendance composée de « geek », d’intellectuels, consultants, entrepreneurs numériques… emboîte le pas à des équivalents en milieu urbain dénommés « Coworking ». Le plus étant d’ajouter au bureau traditionnel urbain les dimensions « réseau », « convivialité » ….
    • On note aussi que les lancements, conceptions et mises en oeuvre font appel à des interlocuteurs plutôt institutionnels publics (collectivités locales, chambres consulaires, agence de développement) pour les initiatives rurales… ; et plutôt du monde de l’entreprise (via des parainages) pour les initiatives urbaines.
    • A voir aussi le développement du partage de bureaux par les entreprises… la reprise en main de la conception des locaux en dépassant l’open space, par les nouveaux architectes d’intérieur dénommés « programmiste » au carrefour de l’architecture, de l’ethnographie, de la sociologie, de la psychologie et même de l’éthologie…
  • Questions et Pistes à mûrir / débattre
    • Les nouveaux bureaux et autres lieux de sociabilité numériques vont-ils reproduire la Fracture Numérique du fait de rentabilités différentes… dans les usages et les populations cibles ?
    • Les opérateurs dominants ou travaillant dans des oligopoles vont-ils s’intéresser à ces lieux de sociabilité et donner un vernis télécentre ou coworking à leurs boutiques déjà bien insérées dans les tissus urbains….
    • Idem pour les centres commerciaux, en mal de rentabilité [1].
    • Quelle réaction des promoteurs et concepteurs des nouveaux bureaux numériques qui revoient leur modèle économique et la répartition spatiale des fonctions selon les cibles à effectifs et géométrie variable [2] ?
    • Ce mouvement est-il le prélude à des recompositions urbaines ou du péri-urbain sur ce qui fera demain les « centralités » ? Pour les milieux ruraux, ce mouvement pourra-t-il accompagner les enjeux de revitalisation et d’articulation entre les divers bourgs et petites villes ?
    • A noter aussi la segmentation proposée par le Cluster Green and Connected Cities identifiant les : télécentres communautaires du Sud, les télcottages, les co-working espaces, les centres d’affaires, les smart work centers.
    • Le tout dans un contexte numérique mouvant
    • Le Grand Bazar en émergence sera-t-il celui de la diversité et des fractures
      • Accélération dans la mutation / localisation des lieux publics de sociabilité (y compris en milieu rural) ?
      • Mélange des fonctions : on y trouvera peut-être de tout, pas cher… à l’heure d’une société numérique du jetable ?
      • Quelle modularité des lieux publics ou privés avec décors à l’avenant pilotés par des machineries théâtrales numériques ?
      • Ces lieux seront-ils économiquement viables ou de simples feux de paille d’une bulle du cocooning ou encore de véritables réussites dans un social business ? Ces lieux affichent peu souvent leur carte, menus et tarifs. Pour le moins ces derniers semblent proches des locations de bureaux dans les espaces traditionnels (Enquête en cours [5]). Quant aux informations sur leur fréquentation, sur les populations usagers, faut-il en croire un récent reportage tv mentionnant comme exemplaire la venue d’une télétravailleuse 2 fois par mois !
      • Hors les geek, freelance, commerciaux… qui en seront les véritables usagers, consommateurs, consom’acteurs ?
    le 18 février 2010 par Redaction Wirkers
    modifie le 24 février 2010

    Notes

    [1] Faut-il installer des télécentres dans les centres commerciaux, dont les abattements de loyers peuvent aller de 30 à 50 pourcents ? 

    [2] Voyage dans les bureaux du futur Davantage collaboratifs et nomades, les modes de travail dans l’entreprise sont en pleine mutation. Les bureaux de demain s’efforcent de traduire cette évolution dans l’architecture…. 10 % de la surface sont accordés à des bureaux individuels de 13 m2 à 14 m2 qui côtoieront des espaces partagés de 4 à 6 personnes d’environ 28 m2…. Il y aura donc plus d’espaces partagés pour le travail en équipes pluridisciplinaires…. On remplace le banal distributeur automatique de cafétéria par des espaces « ambiance lounge » avec tables basses, fauteuils confortables, lumière douce et couleurs propices à la détente et à la convivialité… et l’arrivée des hôtels d’entreprise… offrant des services des bureaux et des salles de réunion à la demande“

    [3] Internet sera-il de plus en plus payant demain ? 

    [4] Télécentre, Coworking, Bistrot, Réseaux : Sociabilité et Cloud Computing 

    [5] Viabilité Economique, Services, Social Business pour Télécentres, Espaces Coworking et Bureaux du futur - Enquête Wirkers 2010 

    Saisissez votre message
    Un message, un commentaire ?

    (Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.)

    Lien hypertexte (optionnel)

    (Si votre message se réfère à un article publié sur le Web, ou à une page fournissant plus d'informations, vous pouvez indiquer ci-après le titre de la page et son adresse.)

    Qui êtes-vous ? (optionnel)