La France rate le coche de la croissance numérique. Normal ?

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 3920 (5 par jour)
Info Vie Mon Réseau N°796-2075

La France rate le coche de la croissance numérique. Normal ?

Commentaires

Le rapport COE-Rexecode (l’économie numérique et la croissance) confirme ce qui se perçoit depuis plusieurs années. la France rate le coche de la croissance numérique.

  • « En 2008, l’économie numérique a ainsi produit 7,3 % du PIB américain, contre 4,7 % du PIB français »
  • "Sur la dernière décennie, les effets directs et indirects de l’essor du numérique auraient « représenté la moitié de la croissance aux Etats-Unis, contre un quart en France »
  • « l’Europe n’est pas assez innovante pour créer les activités de services d’intermédiation qui ont, pour l’essentiel, émergé aux Etats-Unis. »
  • Sur le déploiement de la fibre optique… "les opérateurs en charge des réseaux hésitent à lancer de tels chantiers de long terme faute d’être assurés d’un retour sur investissement suffisant. « Les revenus de l’utilisation des réseaux par les intermédiaires (Google, Facebook, Twitter, Amazon, eBay, etc.) leur échappent en effet largement »

 
Cette réalité est la conséquence des modalités choisies consciemment par la puissance publique d’Etat et des Collectivités dans le déploiement du numérique.

  • Logique purement ingénieur Télécom et Equipement voulant reproduire le déploiement des réseaux transports, eau… Oubli ou méconnaissance du fait que l’internet en véhiculant des flux d’informations véhiculait de la valeur potentielle (par ex les fameuses rentabilités des services d’intermédiation…).
  • Enfermement dans la thématique des réseaux physiques numériques que ce soit sous l’influence des lobbies historiques ou modernes ou par assimilation aux réseaux de distribution classiques.
  • Priorité donnée au « dernier km » dans des logiques d’équité des cibles dans la desserte numérique de territoires géopolitiques ; et non du 1er Mètre numérique facteur de développement local. cf Technologies, Aménagement des Territoires Numériques - Réussir ou échouer son développement local - Enjeu du premier mètre.

 
Faut-il s’étonner de cette réalité ?

  • La France et ses « élites techniques » récoltent le fruit de leurs choix… Notons cependant que dans certaines collectivités, plusieurs élus et collaborateurs techniques ont su éviter les écueils de ce type de choix historiques. Mais ils sont bien trop rares.
  • Ce n’est plus l’échec du plan Câble ou celui du plan Bull… mais cela y ressemble dans le style des réseaux d’influence décisionnaires de chaque époque…
  • La compétitivité ne se décrète pas… elle se prépare de longue date…
  • La situation est plus grave du fait que la valeur ajoutée et donc la richesse numérique d’une Nation se fonde aujourd’hui sur des éco-systèmes, des intermédiations… des contenus… et non sur les réseaux physiques…
  • Nous en sommes exclus et autour de la table du e-G8, séduire les leaders mondiaux du numérique reviendra à passer sous les fourches caudines ou aller à Canossa… au lieu de franchir le Rubicon !

 
Le sujet a déjà été abordé dans McKinsey et l’Internet : vision partielle et d’opportunité… ? chiffrant à « 15 % les gains de rentabilité générés pour les entreprises par l’intégration d’Internet dans leurs pratiques. »



Lien proposé : Internet est à l’origine d’un quart de la croissance en France - les Echos

par Redaction Wirkers le 23 mai 2011
modifie le 24 mai 2011
Suite à donner
    Laisser un commentaire