2011 année du rebond sur les contenus au détriment des modes ?

Informations pour votre compte
Authentification
Visiteurs : 3711 (4 par jour)
A jour

2011 année du rebond sur les contenus au détriment des modes ?


  • Fred Cavazza dans son propos sur la désillusion situe l’enjeu à deux niveaux :
    • « Tout changement ou innovation s’accompagne forcément de fausses promesses ou d’attentes exagérées, ceci est valable pour un certain nombre de domaines comme les médias sociaux, l’entreprise 2.0, le commerce en ligne, les terminaux mobiles… »
    • « J’anticipe donc une année 2011 plus réaliste avec des projets moins opportunistes et plus à même de créer de la valeur plutôt que de jouer sur l’effet d’annonce ».
  • Médias sociaux, une inévitable bulle des attentes :
    • « Si les médias sociaux sont en effet un formidable terrain d’expression et d’échange pour les marques souhaitant entrer en conversation avec leurs clients / prospects … »
    • « trop d’opérations et campagnes dont l’unique but semble être de générer du buzz »
    • "2011 va, selon moi, être l’année du « Et après ?« 
    • « la désillution… venant de prestataires peu scrupuleux… médias classiques (TV, radio, presse) très maladroits … annonceurs un peu désemparés »
  • Entreprise 2.0, où sont les bénéfices tangibles à la collaboration ?
    • « moult promesses et attentes concernant la circulation de l’information, la productivité et la créativité des équipes. »
    • « la collaboration se fait au détriment de la performance individuelle. Tant que les collaborateurs seront évalués et rémunérés en fonction d’objectifs quantitatifs individuels, les projets de plateformes collaboratives ou de capitalisation sont voués à l’échec. »
  • E-commerce, pas si simple de se démarquer
    • « il est plus compliqué d’ouvrir une boutique en ligne qu’une boutique physique »
    • « Leur quotidien est en effet une lutte incessante contre des marges toujours plus serrées et un coût d’acquisition de trafic toujours plus élevé. »
  • Smartphones, un marché encore restreint qui va souffrir de la fragmentation
    • « sur les 55 millions de téléphones mobiles en circulation, seule une petite quantité sont réellement capables de consommer des contenus et services en ligne »
    • « le renouvellement participe beaucoup à la surévaluation de ce créneau »
    • « Toutes les grandes marques nationales sont déjà présentes sur iTunes, il va donc falloir trouver d’autres leviers de différentiation pour vous démarquer de la concurrence »
  • Touchbooks, la presse en ligne n’es pas encore sauvée
    • « il ne suffit pas de proposer une version numérique en téléchargement pour combler la baisse des ventes du papier. »
    • « les utilisateurs ne payeront que pour des contenus de qualité apportant une proposition de valeur différenciante »
  • HTML5 ne remplacera pas Flash (ni HTML)
    • « l’adoption d’HTML5 comme standard de conception des pages et interfaces web va se faire sur de nombreuses années »

En débat la question du rebond sur les contenus au détriment des modes ? [1]

  • Pourquoi le marketing et la com écoutent prioritairement ceux qui vantent à l’envie les modes… Tous Panurge ? Mystère de la séduction / imitation / reconnaissance… ?
  • Il faut plutôt réinvestir les véritables besoins des utilisateurs en situation de mobilité ou face à un écran.
  • Attention aux tendances professionnelles de repli sur soi. La prégnance censée être vertueuse des réseaux sociaux globaux, ne doit pas occulter l’intérêt de déployer des réseaux communautaires professionnels ouverts et porteurs de contenus à forte valeur ajoutée. [2]
  • Les dirigeants doivent faire davantage confiance à leur flaire, à leur propre vision de leurs produits / services et leur propre connaissance des cibles et territoires.
  • La création de valeur continuera à se faire sur des contenus de qualité. Produire un contenu est plus difficile qu’éructer un twett…
  • L’incantation au partage ne peut être une fin en soi, produisant par miracle / mirage des contenus. Seul le processus collaboratif et d’apprentissage permanent et exigeant du partage de contenus, de projets, de valeurs, de réseaux… avec d’autres, peut Créer du Contenu à valeur ajoutée.
  • La différenciation et la pérennité des entreprises comme des territoires se forgent, pour le long terme, sur des produits et services qui installent une marque, « le sérieux, la réputation d’une maison »… comme on disait par le passé. Le « e / i » en tout genre ne peut se substituer à ces fondamentaux. il peut juste les accompagner par un bon usage avec modération.
  • Même si le temps d’internet change l’heure du monde et les systèmes sociaux… il ne faut pas se laisser enfermer ni dans l’instantanéïté des modes numériques, ni en « devenir addict »… au détriment de la clairvoyance et de sa propre vision d’avenir… Demain ouvrira de nouveaux horizons…
Voir en ligne : 2011, l’année de la désillusion ? - Fred Cavazza
le 6 février 2011 par Jacques Chatignoux Opérateur
modifie le 7 février 2011

Notes

[1] Le logo de l’article est un cadrage du tableau de Jerôme-Bosch L’Escamoteur (1475 / 1480) Musée Municipal Saint-Germain-en-Laye

[2] Relire Ne confondez plus communautaire et social et Wirkers.info - Réseau Communautaire et Pratiques Collaboratives de contenus

Saisissez votre message